[Critique + Test Blu-Ray] Halloween 2 de Rob Zombie

En 2007 Rob Zombie a sorti son 1er Halloween remake du cultissime film du même nom de Carpenter. Il était dur de s’attaquer à un tel film en sachant que les attentes seraient énormes. Rob Zombie n’était pas un débutant, car ses deux premiers films La maison des 1000 morts et The Devil’s reject était excellents ! Et une fois de plus Rob Zombie avait relevé haut la main le défi avec un Halloween dépoussiéré et remis au gout du jour.
Voir Rob Zombie réaliser Halloween 2 est une surprise, car le 1er film se suffisait à lui même. Halloween 2 est donc la suite directe de son précédent film et il constitue le dixième film de la saga Halloween.

Halloween 2 démarre quelques minutes après la fin du 1er film et autant vous prévenir, sans vous gâcher la surprise, qu’il n’y a pas de temps d’adaptation , ca démarre sitôt le film lancé !
Halloween 2 apparait comme un film plus violent que son ainé et aborde de manière différente l’histoire d’Halloween. Alors que le 1er s’attardait sur l’enfance de Michael Myers et sur les raisons qui l’ont conduit à devenir un tueur froid et sanguinaire cette suite nous montrera son évolution psychologique et cette perte de repère qui le pousseront à chercher sa soeur quoiqu’il en coute.

Rob Zombie a voulu s’approprier le mythe d’Halloween en s’éloignant du produit original et c’estjustement cette approche qui lui a valu tant de critiques négatives de la part des fans de la première heure. Ceux-ci ne lui ont pas pardonné, par exemple, de ne reprendre le thème musical de Carpenter que pendant le générique de fin et de « bercer » son film de hard rock. Cela peut sembler normal, car n’oublions pas qu’avant d’être réalisateur Rob Zombie est avant tout un chanteur et musicien. Autre scandale pour les fans le fait de montrer le visage de Michael Myers représenté avec une barbe et de longs cheveux.
Mais pour une fois qu’un réalisateur n’est pas pied et poings liés, on ne va pas lui reprocher ça, c’est son film après tout !

Halloween 2 m’a parut plus violent que son ainé qui l’était déjà pas mal. Il n’y a pas de concession c’est très violent et c’est filmé la plupart du temps directement, pas de caméra qui se détourne au dernier moment.
Ce dernier film de Rob Zombie est beaucoup plus personnel pour son réalisateur et on sent planer à de nombreuses reprises, avec joie, l’atmosphère de la maison des 1000 morts que ce soit dans la manière de filmer certaines scènes ou dans les décors et costumes. Ainsi, la mère de Michael Myers tout de blanc vêtu m’a fait penser au précédent film de Rob Zombie quand ils étaient dans leurs habits de cérémonie.

Michael Myers apparait ici encore plus torturé que dans le premier film déambulant seul depuis deux ans. Son côté schizophrène est encore plus développé et ses visions sont explicitement dévoilées expliquant la recherche effrénée de sa soeur. Mettre en scène ses visons aura permis le retour dans le film de Sheri Moon qui sera en quelque sorte son guide, le lien avec le premier étant directement établi.

Michael Myers vit dans le passé. Il croit toujours qu’il pourra revivre son enfance comme avant, entouré de ses proches. Il se voit ainsi toujours jeune au côté de sa mère. Le rôle de Michael Myers jeune est tenu par Chase Wright Vanek qui remplace donc Daeg Faerch. Chase Wright Vanek n’a pas cette folie dans le regard et la comparaison avec Daeg Faerch ne lui est pas flatteuse.

Mais le film ne s’attarde pas uniquement sur le personnage de Michael Myers. Laurie Strode a également une santé psychologique fragile que nous verrons évoluée tout le long du film et celle-ci n’est pas vraiment différente de son frère. Elle est toujours liée à son frère sans le savoir. Sa thérapie doit d’ailleurs être rapprochée de celle de son frère dans le premier film pour voir que finalement peu de chose les différencie.

Je trouve que ce quatrième film a été beaucoup critiqué alors qu’il est un bon film que je place au même niveau que le premier même si les deux sont différents. La « patte » de Rob Zombie est beaucoup plus présente dans ce film. Il a voulu s’approprier cette histoire en s’éloignant de l’oeuvre originale de Carpenter et en lui insufflant un nouveau souffle que les fans des versions originales n’ont pas pu (ou pas voulu) voir. La violence physique et psychologique n’a jamais été aussi proche dans un film estampillé Halloween et je trouve que cela fait du bien !

Rob Zombie n’a pas fini de nous étonner !

Note du film :


Test Blu-Ray :
Edition Française – Wild Side Vidéo
Packaging : boitier amaray orange
Encodage: 1080p 16×9 – 1.85:1
VO – DTS HD 5.1

VF – DTS HD 5.1
Version espagnol – DTS HD 5.1

Sous-titres : Français


Image :

Le film a été tourné en 16mm ce qui explique le grain qui est visible tout le long du film. C’est une volonté du réalisateur afin de donner à son film un côté « vieillot ». Cependant, ce grain très visible par moment est un peu gênant, car il attire un peu trop l’oeil. Le reste de la copie est très bonne avec des différences de luminosité et de contraste très réussi.

Son :

La piste en VO DTS HD s’avère très efficace en resituant parfaitement la violence  du film avec de nombreux effets surrounds et un beau relief dans les surrounds.

Bonus :

Il faut préciser que le film est présent dans sa version cinéma et director’s cut (14 minutes supplémentaires). L’ensemble des bonus est sous-titré en français. Vous pourrez voir les scènes coupées et alternatives, un bêtisier, un module sur le maquillage, des auditions, les blagues d’oncle Seymour Coffin et des clips musicaux de Cap’tain Clegg et the Night Creatures. Ces différents bonus sont courts et un making of sur le film aurait appréciable.


Titre : Halloween 2
Date de sortie Blu-Ray : 01/04/2010
Réalisé par Rob Zombie
Avec Tyler Mane, Scout Taylor-Compton, Chris Hardwick…
Titre original : Halloween II
Long-métrage américain
Genre : Epouvante-horreur
Durée : 01h41min
Synopsis :
« Laurie doit faire face au retour de Michael Myers, bien décidé à tout décimer sur son passage pour retrouver sa soeur. »



Zirko

Créateur de Cinéaddict en décembre 2009, administrateur et rédacteur en chef … Je passe mon temps à consulter l’actualité du cinéma pour vous proposer des news toujours plus fraîche. Car on n’a qu’une seule vie et que j’aime tous les styles,il ne m'est malheureusement pas possible de regarder tous les films que je voudrais.

4 commentaires

  1. bah perso, j’ai trouvé cette suite très décevante… Finalement, Rob Zombie se contente du minimum syndical sans rien apporter à la franchise. Finalement, on appelle bien cela un réal surestimé…

  2. Je ne pense pas que Rob Zombie soit surestimé. J’adore sa filmographie surtout la maison des 1000 morts et devil’s reject (même son film d’animation dont la critique est sur le blog est très sympa).
    Pour Halloween 3 je trouve que ce film lui correspond mieux. Je n’ai pas été déçu.

  3. je viens de le regarder hier soir et je suis quand meme un peu deçu, mais je pense que ça vient du fait qu’etant frustré d’attendre plus de 6 mois apres sa sortie pour le voir (je ne voulais pas telecharger et encore moins la version francaise) jai donc attendu la sortie du bluray, jai acheté les yeux fermés et ayant vu le h1 de rob zombie 15 fois au ciné (cetait ma claque a lepoque) je suis vite retombé hier en mattant le film car bcp de plans qui d’apres moi sont inutiles, en meme temps jai matté la version directors cut donc peut etre des scenes supplementaires qui ne servent a pas grand chose.par contre jai aimé la violence dans les defoncage de crane, ça me fait penser a irreversible les plans comme ça….mais ceci dit ça reste un bon film, je vais le rematter encore et encore pour le prendre comme un autre halloween

  4. madame Chase Wright Vanek

    j’ai beaucoup aimée ce film !!!
    mais j’aime surtout chase wright vanek …
    il est troppppppppp beau gosse ce mec ! je l’aiime trop <3 je suis folle de ce mec !!!<3

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>