[Critique] Robot and Frank de Jake Schreier

Récompensée au dernier Festival de Sundance, cette comédie dramatique d’anticipation  intelligente, drôle et touchante est le premier long-métrage réalisé par Jake Shreier sur un premier scénario de Christopher Ford. On y retrouve l’excellent comédien Frank Langella au sommet de son art, depuis ses exploits dans Frost/Nixon en 2008,  ainsi que Susan Sarandon, Liv Tyler et James Marsden.

Dans un avenir proche, Frank retraité solitaire et cleptomane à la mémoire déclinante, mène une vie de solitaire grincheux et cynique. Ses enfants incarnés par James Marsden et Liv Tyler essayent difficilement de s’en occuper jusqu’au jour où son fils décide au grand dam de sa sœur de lui imposer un nouveau colocataire : un robot humanoïde, sorte d’auxiliaire de vie.

Refusant en bloc l’idée d’être assisté, Frank finit par établir un lien de complicité et d’amitié avec ce robot qui n’est ni plus ni moins qu’un ASIMO finalement plus humain que les faux humains.  Après Kevin Spacey qui a prêté sa voix à Gerty, le robot de Moon, c’est au tour de Peter Sarsgaard de doubler le robot de Frank.

Le réalisateur, Jake Shreier à su crée une belle alchimie à l’écran entre l’homme et la machine. L’homme s’est rapproché de la machine qui s’est rapprochée de l’homme. On pense au doigt de Dieu qui touche celui d’Adam, c’est la nouvelle rencontre du Troisieme type, appelons ça plutôt celle du quatrième type.  C’est donc ainsi que le film explore les capacités et les limites de la mémoire humaine face à l’intelligence artificielle. Le remplacement des humains et d’une partie de leur histoire par le tout numérique et l’idée qu’une part humaine inexplicable existe chez les robots  sont abordés. En tout cas  si l’homme se déshumanise petit à petit,  les robots seraient peut-être, eux, en train de découvrir une humanité cachée. D’où le titre du film : Robot et Frank et non l’inverse…. le changement est-il déjà en cours ?

Enfin, la relation entre Frank et Jennifer, la belle bibliothécaire, jouée par Susan Sarandon, va passer du léger flirt à une dimension émotionnelle touchante .  Son nouveau patron (Jeremy Strong) un riche suffisant jouant de la musique virtuelle soumis à sa maitresse, décide de transformer la bibliothèque de la ville  en un lieu conceptuel  avant-garde 2.0. Il programme de détruire tous les livres format papier pour les  numériser, hormis les plus rares et anciens les considérants comme des objets vintage. Il éprouve d’ailleurs le même sentiment à l’égard de Frank ; un modèle humain en voie d’extinction qui erre dans le nouveau monde 2.0. Il n’en faut pas plus à Frank, déjà peu disposé à accepter les nouveaux codes de ce nouveau système  pour enseigner à Robot toutes les combines du parfait cambrioleur jusqu’à mettre au point un braquage des plus inattendus.
Robot & Frank est donc une merveilleuse surprise saluée par une presse unanime :

“Un film intelligent, plausible et retentissant”

“ La comédie que Sundance attendait depuis des années  ”

“Un film indépendant plein de charmes”

Note du film :


Titre : Robot and Frank
Date de sortie : 19 septembre 2012
Durée : 1h 30min
Réalisé par Jake Schreier
Avec Frank Langella, James Marsden, Liv Tyler …
Genre : Comédie, Drame, Science fiction
Nationalité : Américain

Synopsis : « Frank est un ancien cambrioleur, retraité atrabilaire et kleptomane, qui s’ennuie ferme et passe le plus clair de son temps à dévaliser les boutiques de souvenirs. Ses enfants, inquiets de ses pertes de mémoire, lui achètent un robot humanoïde supérieurement intelligent, programmé pour veiller sur lui et améliorer sa santé mentale. Ce n’est pas du goût de Frank de se faire materner par un tas de ferraille… Mais lorsque la librairie du coin est menacée de disparaître, il entrevoit l’occasion de la sauver en complotant, avec l’aide du Robot, ce qui pourrait bien être son tout dernier casse… »

Sabrina Menzer

Nomade digitale travaillant chez Paulette Magazine, Very Importante Pipelete, Geekette cinéphile & music Junkie! Twitter : https://twitter.com/#!/sabimenz Facebook : https://www.facebook.com/sabrina.menzer

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *