Bien que les films soient de plus en plus regardés à la maison, il est toujours plus agréable et prenant de regarder un bon film sur grand écran, en partageant l’expérience avec une communauté de cinéphiles. Si la perspective de faire vivre l’expérience du cinéma à votre communauté vous motive, ne vous laissez pas décourager par la difficulté de mettre en place un tel procédé – suivez ce guide contenant toutes les explications pour démarrer votre installation de cinéma indépendant et visionner les films qui vous passionnent. 

Trouver le bon emplacement

Ne vous attachez pas trop à trouver le lieu parfait, une vraie salle de cinéma n’est pas nécessaire. De nombreux autres endroits se prêtent très bien à la projection de films, les bars et les cafés, par exemple, ou les écoles et bibliothèques. Selon vos projets, il vous faudra peut-être trouver un lieu disponible régulièrement, comme une salle de classe, en dehors des heures de cours. Mais si vous planifiez des séances occasionnelles, le bar du coin vous dédiera sans doute volontiers quelques nuits.

Prêtez attention à configurer votre espace correctement – en gardant à l’esprit l’affluence de vos visiteurs et les sorties de secours. Si nécessaire, pensez à louer un équipement qui vous permettra de réguler la température de la pièce, afin d’assurer le confort de vos clients. Vous pourrez en trouver chez Andrews Sykes, par exemple.

Obtention de licences de contenu

Obtenir des licences pour la diffusion des films n’est pas aussi difficile qu’on pourrait le croire et un nombre croissant de sociétés propose aujourd’hui des licences de diffusion pour les prestataires indépendants. Veillez à ne pas faire de publicité pour un film avant d’en avoir acquis les droits – et dans tous les cas, ne projetez jamais un film sans en avoir l’autorisation légale. Une recherche internet vous aidera certainement à trouver des informations à ce sujet, ou vous pouvez simplement commencer par contacter le distributeur dont le nom figure à l’arrière de l’emballage du DVD.

Avant de débourser de l’argent pour l’achat d’une licence, demandez-vous si le prix des tickets suffira à couvrir vos frais. L’obtention d’une licence ne sera pas la seule dépense, faites un calcul préalable comprenant les frais de projection du film, tout frais de location du lieu et des équipements, ainsi que les éventuels frais de personnel, de marketing et de promotion. 

Marketing et promotion

Les réseaux sociaux sont vos amis, surtout si votre projet est destiné à votre collectivité locale en premier lieu. Créez une page Facebook pour votre nouveau cinéma communautaire ou même un site web si vous avez l’intention de continuer à projeter des films sur le long terme. Toutefois, ne négligez pas les médias traditionnels ; publiez une annonce dans la presse locale et placez des annonces et des affiches dans les centres communautaires et autres lieux très fréquentés.

Rappelez-vous que votre audience est votre meilleur outil marketing. Cherchez à savoir ce qui plairait à vos visiteurs, pour les futures séances, et encouragez les participants à parler de votre cinéma à leurs amis. Créer le buzz autour de votre cinéma indépendant et vous serez agréablement surpris de voir la demande augmenter au fil du temps.

21017333_20130703161410884
Article précédent
Les Insaisissables : le quatuor de retour en 2016
titanic-1997-20-g
Article suivant
Le duo de Titanic sur des barques différentes aux Oscars