Après plus de deux ans d’attente, les cinévores  seront bien servis avec le deuxième volet des Insaisissables. En 2013, ce long métrage a généré 351 millions de dollars dans le monde. Des tours de magie impressionnant, des scènes à en couper le souffle et des acteurs plus que performants : le cocktail d’un succès digne de ce nom. En sera-t-il de même pour la suite ?

Le petit nouveau viendra-t-il avec ses pouvoirs ?

Quelques changements ont été instaurés pour la suite tant convoitée de « Now you see me » (Titre original). Cette fois ci, ce petit bijou sera donc composé de Mark Ruffalo, Jesse Eisenberg, Lizzy Caplan, Woody Harrelson, Dave Franco, Michael Caine et de Daniel Radcliffe. Attendant un heureux événement, Isla Fisher n’a pas pu faire partie du groupe à sensation. Et le nom qui a du retenir l’attention générale : Mister Radcliffe, notre petit Harry Potter d’autrefois. La participation du jeune acteur de 25 ans a été confirmée par Lionsgate. Il incarnera donc le fils du riche mécène Arthur Tressler. Daniel Radcliffe, a-t-il le blues de sa baguette ? En tout cas ce qui est sûr, c’est qu’il nous servira de la magie et de la virilité. Tout ce qu’on aime !

Les Insaisissables 3 déjà en route.

Ce film de Jon M. Chu, qui a récolté un énorme gain lors de sa toute première sortie, est en phase de devenir LE film qu’il faut absolument voir. Alors que le second n’est encore qu’en postproduction le troisième volet des Insaisissables est déjà en route. D’ailleurs, c’est en toute confiance que le Summit Entertainment clame la réussite du deuxième épisode en estimant la barre des 350 millions dépassée. Par ailleurs, ils espèrent faire des Insaisissables une franchise en ayant comme modèle Hunger Games ou encore le célèbre long métrage Twilight. En attendant Juin 2016, espérons que l’arrivée de Daniel Radcliffe va faire éclater le box-office. Amateurs de magie et de rebondissements, tenez-vous prêt car ça ne fait que commencer !

6358790016234159041307448001_o-OSCARS-2013-facebook-1200x798
Article précédent
OSCARS 2016 : Zoom sur les polémiques
salle-de-cinema-2_4539280
Article suivant
Comment créer votre propre cinéma communautaire indépendant